Oss (Audrée Wilhelmy)

« Les insectes sont trop nombreux au village. La nuit, ils entrent jusqu’au fond de la gorge des enfants qui se réveillent au matin en toussant des mouches noires. »

Tout petit livre très lourd qui laisse dans la tête des images indélogeables, Oss triture les contes jusqu’à en extraire une histoire sombre, cruelle, qui refuse catégoriquement de faire la morale. Mais tout ça avec un lyrisme particulier, une poésie qui est douce même lorsque ce qu’elle raconte est d’une violence inouïe, d’une violence à briser les côtes.

Dans un village de bord de mer, derrière les façades sales de maisons qui empestent le poisson, la tenancière obèse du magasin général meurt & laisse derrière elle sa fille adoptive, Noé, trouvée enfant sur la plage. La jeune femme a quelque chose à la fois de la sorcière & de l’idiote du village, des grelots plein les cheveux & un répertoire de chansons qu’elle fredonne pour elle-même ; avec la mort de Grumme, sa protectrice qui n’en était pas tout à fait une, se rompt un certain équilibre, celui des rapports de force qui prévalaient jusqu’ici. La petite chose maigre & abîmée que semble être Noé se révèle alors tout autre, dans une série de complications & de péripéties où il devient difficile de distinguer la façon dont se distribuent les rôles de victime & de bourreau.

Oss est un conte inquiétant qui relève beaucoup du rêve, de ces rêves tordus dont on s’éveille & dont on se surprend, qu’on interroge pour essayer de comprendre de quelles parties enfouies de nous, de quel recoin noir & brutal ils sont nés. C’est un livre qui m’a beaucoup troublé. Qui m’a habité très longtemps, aussi, de par la justesse de son rythme, de ses phrases parfaites & parfaitement bouleversantes. Un récit déconcertant qui s’insinue sous la peau.

Publicités

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s